DESCRIPTION DU VOLCAN Les particularités de la Soufrière

La Soufrière est l’un des sites Guadeloupéens les plus visités. Près de 300 000 visiteurs par an passaient par ce haut lieu du tourisme antillais jusqu’en 2004. Le tremblement de terre survenu en 2004 a non seulement entrainé la fermeture de la route menant au parking principal de la Savane à Mulet, mais a aussi rendu l’accès plus difficile. Ce qui explique la baisse importante du nombre de visiteurs durant ces dernières années pour atteindre aujourd’hui près de 100 000 visiteurs.

soufrière vue panoramique

Point culminant des Petites Antilles avec ses 1467 mètres d’altitude, la soufrière ou « la vielle dame » selon le surnom que lui a laissé la population locale, appartient à un ensemble volcanique qui comprend 5 autres volcans (La Citerne, la Madeleine, l’Échelle, Carmichaël et le Nez Cassé). Il s’agit d’un Stratovolcan actif de type Péléen. S’y dégage des fumerolles, des vapeurs de soufre et d’acide ainsi que des sources chaudes.


SITUATION

La Soufrière est située à l’intérieur du parc national de la Guadeloupe dans la partie sud de Basse Terre, à 12 kilomètres de la préfecture (Basse Terre) et 5 kilomètres du petit village de Saint-Claude. Une petite route à partir de Saint-Claude vous y conduira jusqu’au départ du chemin forestier qui mène à l’ancien devenu inaccessible après le séisme de 2004 (éboulements d’une partie du piton Tarade sur la route).

L’accès vers la soufrière s’effectue actuellement à partir du lieu dit des Bains Jaunes où un petit parking est aménagé. À partir du sentier de la trace du Pas-du-Roy, vous pouvez rejoindre la Savane à Mulets ou se situe l’ancien parking.

soufrière vue panoramique

De son sommet, appelé La Découverte, vous pouvez admirer l’un des plus beaux paysages des Antilles, avec au nord la chaine montagneuse de basse terre, à l’est Grande Terre et tout autour l’ensemble des iles et ilets encerclant la Guadeloupe (Dominique, Les Saintes, Marie-Galante, Petite-Terre, La Désirade, Montserrat).


HISTORIQUE

La formation de la Soufrière est relativement récente d’un point de vue géologique. On parle d’une centaine de milliers d’années au cours desquelles se sont succédées 3 phases :

  1. La première s’est traduite par une alternance d'épisodes laviques effusifs et d'épisodes pyroclastiques. Formant alors la caldeira de la Grande Découverte (Ensemble volcanique sur lequel repose la Soufrière).
  2. La seconde phase, débutant il y a de cela 42 000 an, a vue l’édification sur la Grande Découverte du massif du Carmichaël , puis l’effondrement de son dôme au cours d’éruptions explosives il y a de cela 11 500 et 3 100 ans.
  3. La troisième phase a débuté il y a 8 500 ans et c’est traduite par des éruptions magmatiques ayant formé les cônes actuels de l’Echelle et de la Citerne, puis le dôme actuel de la Soufrière il y a à peine 500 ans.

 

Copyright © 2014 la-soufriere.com - Toute reproduction interdite