RANDONNÉE À LA SOUFRIÈRE Spa naturel - Foret tropicale - Paysage volcanique / Ascension 1h45

1- DÉPART DES BAINS JAUNES

Parking des Bains Jaunes

2- PREMIÈRE MONTÉE PAR LA TRACE DU PAS-DU-ROY

Trace du Pas-du-Roy

3- ARRIVÉE À LA SAVANNE À MULET

Savanne à Mulets

4- ASCENSION DU VOLCAN PAR LE CHEMIN DES DAMES

Chemin des Dames

VOUS CHERCHEZ UN GUIDE POUR EFFECTUER L'ASCENSION DE LA SOUFRIÈRE ?

la-soufriere.com vous recommande plusieurs formules avec ascension complète ou partielle et prise en charge à St-Claude ou sur votre lieu de villégiature. N'hésitez pas à partager avec nous votre expérience et photos après votre excursion. FORFAIT RANDONNÉE GUIDÉE

Bains JaunesÀ 950m d’altitude, les Bains Jaunes sont des bassins d’eau tiède alimentés par des sources thermales provenant du volcan. Édifiés par les militaires de la coloniale en 1887, ils sont régulièrement entretenus et nettoyés chaque semaine par le personnel du parc national. À 5km de Saint-Claude par la départementale 11, ils sont un lieu de détente, véritable spa naturel apprécié des populations locales et des visiteurs depuis de nombreuses années. Avec une eau sulfureuse à une trentaine de degrés aux propriétés salvatrices, ils seront revitaliser vos muscles et votre peau après votre journées de randonnée.

Chemin du Pas du RoyÀ partir des Bains Jaunes, empruntez le chemin de randonnée de la Trace du Pas-du-Roy qui vous conduira à l’ancien parking, beaucoup plus vaste, de la Savanne à Mulets. Cette portion de l’ascension est nécessaire depuis l’effondrement d’une partie du Piton Tarade sur la route qui menait jusqu’en 2004 à la Savane à Mulets. Construit par la coloniale en même temps que les bains jaunes, ce chemin était à cette époque le seul passage pour atteindre les contreforts du volcan. En grande partie pavé, ce sentier au cœur de la forêt tropicale que vous pourrez parcourir en 30 minutes à peine, permet d’apprécier sans danger la richesse du patrimoine végétal du parc national.

Parking de la Savanne à MuletLa Savane à Mulets correspond au plateau situé en contrebas de la soufrière à 1140m d’altitude. C’est à cet endroit que se situe l’ancien parking d’une soixantaine de places, aujourd’hui inutilisé. Bien que le parking ne soit plus accessible depuis le tremblement de terre de 2004 et l’effondrement du piton Tarade sur la route D11, il offre, par temps clair, un point de vue magnifique sur la vallée et les iles environnantes des Saintes, de Marie Galante et de La Dominique. Par temps plus couvert, c’est aussi à cet endroit assez venteux que vous devrez enfiler votre coupe vent pour débuter l’ascension du dôme de la soufrière.

Chemin des DamesLe chemin des Dames (piste jaune) est un des 2 sentiers qui mène au sommet de la soufrière. L’autre passe par le col de l’Échelle sur la partie ouest du Volcan. La durée de l’ascension est d’environ 1h15 pour 300m de dénivelé par le chemin des dames et de 1h35 par le col de l’Échelle.

Le sentier rocailleux et relativement facile d’accès, seuls les derniers 50m de montée avant d’arriver au sommet sont plus raides, mais des escaliers en bois facilitent grandement l’ascension. Au cours de votre randonnée sur ce sentier vous découvrirez 2 points géologiques importants. Soit l’éboulement Faujas à une trentaine de minutes de marche de la Savane à Mulets, et la grande faille sur la dernière portion de l’ascension.

L’éboulement Faujas provient d’une éruption du volcan en 1798. Une végétation riche constituée de fougères arborescentes, d’ananas montagne, de Siguine blanche et surtout de sphaignes multicolores gorgées d’eau vous y attend. La grande faille (ou fente du nord) sépare littéralement le volcan en 2 jusqu’à son sommet. Elle renferme des nappes de gaz carbonique qui rendent dangereuses son exploration. Cet endroit génère également un sentiment d’apparente quiétude eu égard aux mousses qui capitonnent la parois rocheuse. Composées de sphaignes et de lichens de couleurs verte et orangée, ces mousses très humides absorbent les bruits, de sorte à ne laisser entendre que les quelques petites grenouilles qui y résident.

Tout au long du chemin, vous ne manquerez pas d’admirer les magnifiques points de vue sur la vallée, la mer des caraïbes et le petit cul de sac marin en toute fin de parcours. C’est aussi en arrivant près du sommet que les émanations de souffre vous indiqueront que vous n’êtes plus très loin.

Gouffre de Tarissan et Gouffre NapoléonLa randonnée se termine au sommet de la soufrière où une vision panoramique de la Guadeloupe et de ses ilets environnants s’offrent à vous. Mais avant de monter au sommet de la découverte, point culminant à 1467m d’altitude, admirez tout d’abord l’imposant gouffre de Tarissant duquel s’échappe les plus importantes nuées de vapeur de souffre. L’odeur à ses abords est particulièrement nauséabonde, les émanations de souffre ressemblant à celles d’œufs pourris.

Cratère Dupuy3 cratères se suivent en enfilade : tout d’abord le cratère Dupuy, puis le gouffre de Tarissant et ses incessantes fumerolles, et enfin le gouffre Napoléon. Passé le Pic Napoléon, vous accédez au cratère Sud qui démontre un niveau d’activité très important. S’en approcher est relativement dangereux eu égard aux émanations de gazs toxiques riches en acide chlorhydrique qui s’y échappe, c’est pourquoi son accès est actuellement règlementé. Le grondement des acides bouillonnant à cet endroit vous fera quand même ressentir, même de plus loin, toute la puissance du volcan.

Ne vous reste plus qu’à serpenter les chemins balisés du parc national pour découvrir les autres attraits du sommet dont le point culminant de la découverte, porte d’Enfert et le rocher de la Guenon, enfin le Piton Dolomieux et ses 1464m d’altitude (second plus haut point des antilles).Rocher de la Guenon, Sommet de la découverte 1467m et Piton Dolomieu 1464m

 

Copyright © 2014 la-soufriere.com - Toute reproduction interdite